Association de défense
des enfants victimes de cancer

Etude HAPPI sur les pesticides - 15 févr. 2018

Le cancer emporte plus de 500 enfants/an en France, soit l'équivalent de 20 classes d'école, un chiffre qui ne baisse plus depuis 15 ans. S'il faut soutenir la recherche afin de tenter de diminuer le nombre de décès, beaucoup reste à faire en matière de prévention. Alertées par des riverains, Eva pour la vie & le Collectif Info Médoc Pesticides ont co-financé l’étude HAPPI, visant à faire analyser par le laboratoire KUDZU SCIENCE des échantillons de poussière prélevés dans des habitations riveraines de vignes - accueillant des enfants ou des femmes enceintes - ainsi que dans une salle de classe d’école primaire.
Les résultats sont alarmants. 100% des lieux de vie, fréquentés par des enfants, des femmes enceintes ... sont
contaminés, par 11 à 21 pesticides différents. Dans chacune des habitations et dans la salle de classe, ont été détectées des molécules classées cancérigènes, reprotoxiques et/ou perturbateurs endocriniens. Dans plus de 70% des échantillons, on retrouve des pesticides interdits, pour certains depuis plus de 10 ans, comme par exemple le DIURON, dans des quantités jusqu’à 60 fois supérieures à la limite de quantification.

Les associations attendent des mesures efficaces des collectivités et de l'Etat, telles que l'interdiction d'épandage de produits non bio à proximité des habitations, avec un accompagnement adapté des agriculteurs et viticulteurs, afin que la sécurité des enfants, des femmes enceintes et des habitants soit améliorée, tout en accélérant le développement économique de cette filière de prestige.

Retour à la page précédente