Association de défense
des enfants victimes de cancer

Appel commun à F. Hollande - 15 févr. 2014

Le plan cancer 3 n'est pas satisfaisant pour les enfants victimes de cancers. EVA POUR LA VIE - soutenue par 50 associations et les 79000 signatures de la pétition - s'adresse à François Hollande. Nous lui demandons de mobiliser son gouvernement afin qu’une LOI GARANTISSANT le financement d’un fond de recherche INDEPENDANT et améliorant les conditions de traitement des enfants atteints de cancers & maladies rares soit étudiée.
Communiqué d'EVA POUR LA VIE du 15/02/2014


EVA POUR LA VIE a été la 1ère association française à interpeller - avec votre aide - les pouvoirs publics en vue d'obtenir une LOI efficace et incontournable pour les enfants atteints de cancers.

Plus que jamais, nous pensons qu'une LOI GARANTISSANT
(notamment par une contribution obligatoire sur le chiffre d'affaires des firmes pharmaceutiques, non répercuté sur le prix de vente, les marges nettes étant très importantes) le financement d'une RECHERCHE INDÉPENDANTE visant à améliorer les conditions de traitement des enfants atteints de cancers - et de maladies rares - est INDISPENSABLE.

C'est pourquoi nous approuvons la proposition du député Jean-Christophe Lagarde, co-signée par 120 députés :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion1187.asp

Les mesures incitatives - prônées par les lobbyings pharmaceutiques - donnent & donneront des résultats très insuffisants à elles seules. De plus, il n'est pas acceptable que le financement de la recherche dépende autant des associations (et donc, de vos dons), alors qu'il s'agit - pour de nombreux enfants - d'une question de VIE OU DE MORT.

L’ÉTAT doit mettre à contribution les firmes multi-milliardaires (0,1% de leur chiffre d'affaire suffirait) d'une façon obligatoire pour financer cette recherche,
tout en optimisant les mesures incitatives déjà en place pour les firmes vertueuses. Cela permettrait :

- De financer des études environnementales afin de pouvoir améliorer la PRÉVENTION.

En effet, s'il est possible de diminuer les risques d'être atteints certains cancers chez les adultes (en arrêtant le tabac ou l'alcool), les causes de nombreux cancers pédiatriques demeurent mal connues.

- De financer des travaux de recherche ambitieux, afin de développer des voies thérapeutiques qui ne s'arrêteraient pas au seul médicament
(la chirurgie, l'immunothérapie et d'autres techniques sont sous-exploitées), et de permettre au professionnel de santé de prescrire le  traitement le plus adapté (un essai clinique, un protocole habituel ou un traitement individualisé) pour son petit patient.

Un courrier détaillé a été transmis à Mr François Hollande, lui demandant d'agir, indépendamment des lobbyings ou des "règles" politiciennes, le cancer de l'enfant & les maladies rares n'étant ni de droite, ni de gauche.
Plus d'infos à venir et sur notre page facebook !
Retour à la page précédente